vendredi 24 octobre 2008

Les Rapans

"Le rapan, en langue auvergnate, est le buis, le seul feuillage, paraît-il, qui résiste à la dent des chèvres à cause de son amertume; il se taille en lignes, en losanges, en globes, en boulingrins. Son bois est si dur qu'on en tire des toupies et de fuseaux de dentellières. Il participe chaque année à la Fête des Rapans, celles des Rameaux: elle rappelle l'entrée triomphale de Jésus-Christ dans Jérusalem. [...]. Comme le palmier ne pousse pas chez eux, les Auvergnats ont coutume, au jour des Pâques fleuris, de présenter à la bénédiction des branchettes de buis; les enfants y attachent des papillotes, des bonbons enveloppés. Le rapan bénit protège les maisons de l'incendie et e la foudre. Sous les gros orages, on en fait brûler un brin. Les cendres de ces branchettes sont imposées aux fidèles le mercredi qui marque le début du carême [...]. C'est enfin un brin de buis qu'on place dans un verre d'eau sainte à côté du mort; les visiteurs saisissent le rapan et le secouent dévotement sur le défunt. Ainsi le rapan accompagne l'Auvergnat au cours de son existance entière, de la toupie au goupillon."
Jean Anglade, Dans le secret des roseaux.

2 commentaires:

Josephine a dit…

Merci pour toutes ces informations.
Je viens chaque jour sur ton blog et il y a toujours quelque chose à apprendre.J'aime ça.

Karyne a dit…

merci beaucoup!!! j'avoue aussi apprendre sur cette région où j'ai vécu sans en voir toutes les merveilles...que je savoure d'autant plus quand j'y vais maintenant!!!
merci pour ta fidélité, j'essaierai de ne pas te décevoir!!!

The Blues in Clermont-Ferrand